Cavalière n’est pas au cœur de l’action municipale du Lavandou tout comme les différents quartiers mis à part le centre. Le constat est facile à faire. Il suffit de s’y balader pour arriver à cette conclusion. Faisons un – petit – tour d’horizon non exhaustif.

Le Bassin Beaumont.

L’entrée de ce quartier n’a pas bonne mine. Pourtant, des jeux y ont été installés – trop précipitamment – pour près de 20 000 euros. Ils n’ont jamais été utilisés à cause d’une clôture installée pour sécuriser les lieux non-conforme. Puis, faute de budget, ils ont été laissés à l’abandon. Ou encore pour querelle avec le maire. Alors pourquoi ne pas réhabiliter cet endroit ? En draguant le bassin et en aménageant les abords avec une petite restauration, des jeux pour enfants (déjà installés), des tables de pique-nique…, il pourrait servir pour des petites activités nautiques qui feraient, notamment, la joie des enfants du Lavandou. 

D’autres pistes.

 Le développement d’un tourisme sportif et de nature pourrait également être un attrait pour Cavalière et le Lavandou. Les anciens terrains RICARD pourraient servir, facilement et à moindre coût, en proposant des randonnées pédestres et cyclistes. Ces parcours sportifs et d’autres activités nature et ludiques permettraient un entretien régulier de ces lieux et de profiter – enfin – de ce lieu magnifique.

Il est vrai que les terrains RICARD sont la propriété du conservatoire du littoral mais sont « entretenus » par la commune. Mais est-ce une raison pour abandonner cet espace? Une convention pourrait être mise en place.

Les espaces perdus ne sont pas réservés aux quartiers « éloignés ». Certes pas perdus pour tous, le golf 3 trous et practice du Grand Jardin fait partie de la liste. Sachant qu’il coûte plus que ce qu’il ne rapporte, pourquoi ne pas réorienter l’affectation de ce poumon vert dans cette urbanisation massive du lavandou ? Pourquoi ne pas l’améliorer pour créer une zone plus énergique ?

Pas très loin du “golf”, il pourrait en être de même pour le jardin public à côté de la maison de retraite. L’installation d’activités diverses, de jeux, de parcours sportifs permettrait aux lavandourains de sortir à nouveau du béton et d’avoir en plein centre une alternative à la traditionnelle promenade du front de mer. 

Un souffle énergique serait le bienvenu pour ces endroits et bien d’autres…