Alors qu’il y a quelques mois, nous rigolions jaune sur l’implantation de deux dos d’âne à Saint-Clair (ici), aujourd’hui nous rigolons rouge : un des deux ralentisseurs vient d’être supprimé dans la ligne droite.

D’aucun pourrait dire que nous ne sommes jamais contents : “on met des dos d’âne, vous n’êtes pas contents, on les enlève et vous n’êtes encore pas contents !”. Nous souhaitons juste un peu de logique et de vision dans les décisions locales! Gil Bernardi déclarait il y a quelques mois en conseil municipal que la mise en place de ces ralentisseurs était “un test”. Pourquoi pas dans ce cas… Il faudra en revanche nous expliquer ce que valent les résultats d’un test effectué sur 4 mois, de décembre à avril !

En attendant, nous payons ; l’argent public – nos impôts – sert à payer ces erreurs. Alors, certes, ce n’est pas grand chose ici. Mais mis bout à bout, c’est une somme non négligeable.

Hier soir encore, en conseil municipal, le premier magistrat de la commune avançait environ deux millions d’euros d’excédent sur le budget ce qui, il est vrai, est un résultat significatif. Est-il pour autant négligeable de perdre des dizaines de milliers d’euros ? Tout le monde peut faire des erreurs, Gil Bernardi et l’équipe Regain aussi, mais c’est contre la façon et le mépris de l’effort commun, de chacun d’entre nous, qu’Energies lavandouraines se dresse ; l’argent des autres, l’argent public, doit se gérer avec la plus infinie attention, même 1€ !

Nous avons encore à l’esprit le souvenir d’une discussion récente sur les allocations de subventions aux associations du Lavandou en conseil municipal : 500€, 1000€, 1500€ (laissons de côté les 70000€ pour le football). Un conseiller municipal avait pris la parole pour essayer d’obtenir 500€ supplémentaires pour les Restos du Cœur, se heurtant à un maire pas très intéressé par le sujet…ce n’est qu’un exemple parmi d’autres. Aujourd’hui on fait un dos d’âne, on le retire quelques mois plus tard…

C’est, peut-être, faire des vagues pour pas grand chose, mais cela dénote un état d’esprit et un manque de rigueur. Ce sont les détails qui font la différence…  

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Website Comments

  1. Une question
    Répondre

    Si, comme certains le proclament ouvertement en ville, votre liste et celle de monsieur Saussez vont (ou ont déjà) prochainement fusionner, devons nous alors penser que ce blog est celui de Monsieur Saussez ? Les propos que nous lisons ici sont donc ceux de Saussez ?

    Pouvez vous nous éclaircir cela ?

    Merci

    • Cédric Gourvenec
      Répondre

      Bonjour et merci de participer à votre manière à la vie lavandouraine en posant cette question.
      Les seules informations officielles nous concernant sont sur ce site par lequel nous échangeons. Nous n’avons même pas annoncé pour le moment notre candidature par le biais du journal local et nous n’avons fait aucun article qui annonce ce rapprochement avec M. Saussez. Ce que vous lisez, est donc l’opinion d’Energies lavandouraines seulement.
      Bien ernergiquement.

    • Bertrand Carletti
      Répondre

      Energies Lavandouraines est emmené par les 3 personnes clairement identifiées sur ce blog à savoir Philippe Gastaldi, Cédric Gourvenec et moi même. J’ai rencontré F.Giorgi, JL Félizia et aussi T.Saussez pour discuter bien entendu des prochaines élections municipales. Faire une liste n’est pas chose facile au Lavandou (cf notre article peurs lavandouraines), alors la porte n’est fermée à aucune possibilité, l’objectif numéro 1 étant d’être utile au Lavandou que l’on souhaite voir avoir un VRAI « regain » énergique.
      Cela dit, soyez rassuré (ou déçu) ce blog n’est géré que et exclusivement par les Energies Lavandouraines !

  2. citoyenLV
    Répondre

    Un ralentisseur en moins …faire et defaire cest toujours facturé.
    Cela serait une grande perte d’énergie que de vous ralliez a M. Saussez. Un bien mauvais choix.

    • Anonyme
      Répondre

      Etonnante cette suppression peu de temps après sa réalisation!
      Il paraîtrait que c,est à la demande de deux riverains de st clair . il faut je pense avoir certains appuis pour arriver à ce résulta en aussi peu de temps !
      Attention à ce que cela ne se renouvelle pas à Cavaliere :pour ceux qui n’aurait pas remarqué le marquage au sol dans le virage du Layet sur une centaine de mètres préfigurant la pose d’un ilôt de sécurité empêchant les voitures de couper la ligne blanche continue pour se garer le long de la route .
      Il est vrai que la belle saison venue cet endroit est très dangereux :on se retrouve aves des véhicules arrêtés en plein milieu de la chaussée attendant que la voie soit libre pour franchir la ligne blanche au mépris de toute sécurité .
      Le problème est que cela va accroître le nombre de véhicules quittant leur emplacement pour aller faire demi-tour devant l’entrée du domaine du Layet manoeuvrant ainsi sur la piste cyclable sans visibilité !
      Je m’en suis ouvert au maire qui m’a dit avoir demandé à la DDTM de prévoir cet ilôt en matériaux « plastique dur  » facilement démontable au cas où cela engendrerait des problèmes
      Après étude plus sérieuse que pour st clair et dans le cas de la réalisation de ce projet il faudra en même temps prévoir une signalétique adaptée pour prévenir les automobilistes et les usagers de la piste cyclable de la situation
      J ‘ose espère que la DDTM réfléchira bien au problème beaucoup plus complexe qu’un simple dos dàne plus ou moins aux normes .
      Et je fais confiance à notre maire ( non je déco..e ) pour leur faire part de mes remarques en espérant sans trop y croire ne pas être le seul

      RENE RUBIO CAVALIERE

      • Cédric Gourvenec
        Répondre

        Merci pour ce commentaire pertinent M. RUBIO et sachez que de nombreux lavandourains l’auront lu et partageront votre avis si d’autres ne le font pas…
        Plus sérieusement, merci pour ces informations concernant une des possibles raisons de la suppression du dos d’âne, d’une part, et de l’éventuel îlot de sécurité au Layet d’autre part.
        Aux Energies lavandouraines, nous espérons que ce fameux dos d’âne a fait l’objet d’un test sérieux avant sa suppression et que ce n’est pas la pression de deux riverains la raison principale. Sinon c’est bien triste de voir de l’argent dépensé inutilement.
        Pour l’îlot de sécurité, c’est une bonne idée au vu du nombre de personnes inconscientes qui franchissent cette ligne blanche dans un virage. Espérons là encore, comme vous le dites, que tout est pensé en amont pour avertir et pour éviter de voir les véhicules faire demi-tour dans un autre endroit tout aussi dangereux.
        Bien énergiquement.

    • Bertrand Carletti
      Répondre

      Merci pour votre commentaire.

      Le fait que nous échangions avec d’autres listes, que nous ouvrions le dialogue est à notre sens tout à fait constructif. Notre objectif n’est pas la gloire mais bel et bien de faire évoluer le Lavandou comme le mérite notre commune. Quand nous serons décideurs dans la commune il en sera de même, personne n’a le monopole des bonnes idées et une réflexion collective débouche toujours sur de meilleures solutions.
      D’autre part et sans prétention, si nous avons créé ce projet des Energies Lavandouraines c’est que nous pensons que notre projet et notre dynamique sont la meilleure alternative pour redonner de l’énergie au Lavandou.

      Notre projet en construction pourrait être le meilleur pour
      retrouver de l’éthique et de la sincérité dans les décisions communales,
      mettre en avant notre identité locale,
      redonner du dynamisme économique avec une vision plus moderne et ouverte sur notre temps,
      ouvrir l’horizon à nos jeunes en leur donnant les possibilité de s’épanouir,
      réorienter un tourisme qui, bien que de masse, n’apporte pas ce qu’il devrait pour durablement faire fleurir l’économie locale. Le nombre ne fait pas forcement la qualité – et le pouvoir d’achat-,
      dynamiser enfin les ailes de saisons,
      protéger notre environnement de façon juste et équilibrée et arrêter ces grands projets qui dénaturent notre village (et malheureusement le mal est fait pour majeur partie !)
      et il y a bien d’autres points importants ! …

      Tout autant d’axes sur lesquels il faudra défendre notre vision dans les prochaines élections municipales et sur lesquels nous travaillons…

      Pour revenir à une éventuelle alliance, il ne faut pas se voiler la face, faire cette fameuse liste paritaire de 29 personnes n’est pas une entreprise facile pour des raisons que nous avons déjà présentées sur ce blog … Alors faut-il voir notre projet peut-être disparaître ou s’associer éventuellement avec d’autres personnes qui partagent nos valeurs et qui ont envie de voir le VRAI regain pour notre commune ? Nous posons la question…

Commenter cet article