Les sorties pêche de l’association La Girelle ont repris pour la joie des petits lavandourains. Nous l’avons fait nous aussi au même âge et nous étions effectivement enchantés par ces sorties en mer. Pour certains, voire pour beaucoup, c’est peut-être aussi l’occasion de faire leur première sortie sur un bateau de plaisance. C’est sûrement une bonne chose car le Lavandou, à l’origine petit port de pêcheurs de Bormes, doit faire perdurer son identité et ses traditions ou ce qu’il en reste. Le Lavandou c’est la mer, même si nous regrettons que notre sublime patrimoine terrestre soit oublié bien trop souvent. Outre la mer, le Lavandou s’est développé avec les marguerites, les anthémis… et autres fleurs

Historiquement, il est bien de rappeler que ces sorties font partie des “obligations” pour les amodiataires de l’association La Girelle, obligations qui en contrepartie leur permettent de voir leur cotisation annuelle au port diminuer de moitié. 

L’objet de cet article est de se poser une question, à savoir si, depuis notre enfance, les temps n’ont pas un peu changé. Les poissons, qui sont de plus en plus rares, doivent-ils faire l’objet de cette pêche par nos “minots” ? 500 grammes par ici, 1 kilo par là, cela fait des dizaines, des centaines voir des milliers de girelles des sables, girelles royales, sars et sarans, rascasses, poissons de roche en moins dans nos eaux !  Une goutte d’eau dans l’océan ? Non ! Toute initiative est bonne pour aller dans le sens de la biodiversité !

Là encore, le manque de renouvellement des idées des décisionnaires de la commune se fait sentir ! Depuis vingt ans les collégiens pêchent avec la Girelle, pourquoi faire autre chose ?… Est-ce le seul moyen de les sensibiliser à la protection de la nature ? D’ailleurs, est-ce que cela les sensibilise vraiment à la faune et à la flore marine ? Comme nous l’avons dit, ces sorties en bateau sont une merveilleuse expérience pour nos enfants et il faut qu’elles perdurent. Nous pourrions cela dit ne pas faire de la pêche la seule et unique activité !

Les jeunes lavandourains pourraient profiter de ces sorties pour être vraiment sensibilisés à notre merveilleuse côte maritime : photographier, réaliser un film documentaire, classer les poissons, recenser certaines espèces, étudier – en fonction des âges des enfants – le déplacement de la faune marine, observer la croissance des espèces, travailler les arts en dessinant le Lavandou d’un autre point de vue qui est le large, découvrir la côte par la mer … Dix sorties en mer, dix thèmes. Voici – par exemple – pour nos “minots”, un programme éducatif, ludique et respectueux du milieu aquatique

De la mer, il n’y a pas meilleur point de vue sur nos collines ; on voit notre village et nos quartiers différemment. De la mer, on se rend compte, pour le coup, qu’il faut protéger Le Lavandou. Quoi de mieux pour les jeunes lavandourains d’avoir la possibilité, cet été, avec masque et tubas, d’observer ces milliers de petits poissons le long de nos rochers…

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Commenter cet article