Des palmiers, des fleurs, un nouvel asphalte et de la terre rouge, des jardinières luxuriantes, de nouvelles chaises… le quartier du front de mer est magnifique ! Faute de projets économiques et touristiques, le maire sortant met en avant les talents des jardiniers du Lavandou pour redorer son dernier mandat.

Dans cette stratégie, il y a comme un – gros – grain de sable dans le rouage : les quartiers oubliés.

voici le quartier du Grand Jardin. Comme la quasi totalité des équipements du Lavandou, ce poumon vert créé par la précédente équipe municipale (menée par M.Faedda de 1977 à 1995) n’est plus que l’ombre de lui-même. A croire que la vision du premier magistrat actuel est à courte portée, limitée à 500 mètres autour de la fenêtre de son bureau.

Il suffit pourtant de faire le tour de ce quartier pour en tirer les conclusions suivantes :

une végétation rare, souffrante et non entretenue, un parcours de santé abandonné, des allées pavées impraticables, des filets de protection contre les balles perdues du golf jamais remplacés, qui donnent au parcours de santé des airs de parcours militaire (attention aux éventuelles balles perdues sur la tête !), des jeux pour enfants et des machines pour adultes abandonnés ; un nettoyage de ce lieu de détente et de fraîcheur non assuré, sans parler de la sécurité, qu’une caméra bien esseulée tente de rétablir. Pour finir de brosser le portrait, après de nombreuses demandes par les riverains, un changement du grillage le long du Batailler mais uniquement sur 80% de la longueur et jamais terminé faute – soit disant – de moyens financiers ! De qui se moque-t-on ?

Le maire lui-même n’en revient pas de ce qu’il a fait ! …

Avec CAP 2026, nous revitaliserons le Grand Jardin ! Nous refleurirons et entretiendrons ce jardin. Le parcours de santé, tout comme le parc à l’arrière de l’EHPAD, retrouveront leur dynamisme. Dans la même veine, des petits parcs et des espaces loisirs pour les plus jeunes et les familles seront disséminés sur l’ensemble de la commune et même dans les quartiers s’étalant vers l’est de notre territoire. L’objectif est de redonner un cap énergique à l’ensemble de ce quartier ainsi qu’à l’intégralité de notre commune. Le dernier carré de verdure au milieu du béton doit se donner les moyens de remplir la fonction pour laquelle il a été imaginé : un lieux de vie, de détente, de loisirs et de lien social pour les familles lavandouraines aussi bien en saison qu’hors saison. 

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin